AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'industrie du Panga

Aller en bas 
AuteurMessage
Wolf-alone
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 1125
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: L'industrie du Panga   Lun 31 Mar - 14:32

Tout d'abord , qu'est-ce qu'un panga ?

Le panga fait partie de l'ordre des siluriformes. Il vit en eau douce mais également dans une eau faiblement salée. Il ne peut pas vivre dans une eau dont le pH est inférieur à 4. La température idéale pour qu'il se développe est entre 15 et 39°C.

Depuis le milieu des années 2000, le filet de panga rencontre un vif succès sur les étals des poissonniers et dans les hypermarchés, notamment du fait de son prix très compétitif. Le panga est un poisson d'élevage, qui provient quasi-exclusivement du delta du Mékong. Les Vietnamiens ont littéralement "lancé" ce nouveau poisson sur le marché mondial dans les années 1996-97. C'est un poisson qui supporte une densité record, et qui grandit très vite. Toute une industrie est née dans les dix dernières années grâce au panga et fait vivre des milliers de familles.

S'il n’est pas élevé pour être vendu, il peut vivre jusqu'à vingt ans. Dans la nature, le poisson se reproduit une à deux fois par an et produit 2000 œufs par ponte, alors qu’avec une ovulation artificielle, il peut atteindre des centaines de millions d’œufs. Le lieu d’élevage est composé de plusieurs bassins d’une taille de 500 m², et de 2,5 à 3 m de profondeur. Pour l’approvisionnement de l’étang un barrage est installé pour gérer le débit d’eau. Le panga est nourri avec des déchets de poisson, des petites crevettes, de la farine de soja, de blé, ou de haricots.

Le produit est élevé dans des bassins flottants pendant une durée de 5 à 8 mois. Il est effectivement élevé dans des cages où l’eau est à 28°C pour qu’il se reproduise plus vite. Ainsi dans une cage on peut atteindre 100 à 300 kg de rendement au m³ alors que le saumon d’élevage en Norvège a un rendement de 30 kilo au m³. Le panga commence a devenir un poisson qui a une forte valeur d’exportation ces derniers temps. A la fin de cette étape le poisson peut avoir un poids de 900 grammes à 1,5 kilo. Le poisson est ensuite transporté chez un industriel non loin de la zone de pêche pour y être découpé. Puis le poisson est congelé. Cette congélation est nécessaire vu la durée du transport et cela permet de ne pas altérer le produit. Il est ensuite emballé puis stocké pour ensuite être acheminé par avion jusqu’au lieu de commercialisation.

Certain documents officiels sont nécessaires pour le transport :

la liste de colisage,
le certificat de santé (publié par le ministère de la pêche au Vietnam NAFIQUAVED),
le certificat d’origine (publié par la chambre du commerce et de l’industrie du Vietnam VCCI).
Puis arrivé à destination, le produit est décongelé pour ensuite y être vendu aux grossistes, centrales d’achats, poissonniers... Depuis la pêche jusqu'à l’arrivée chez le client il faut 15 jours : Le premier jour, le poisson est pêché. Le deuxième jour le poisson est transformé dans l’usine. Il faut ensuite 3 jours pour produire les spécifications relatives au produit, puis 7 jours pour le certificat de santé et encore 3 jours pour l’exportation des documents.

Le Panga, nouvelle abération de la mondialisation ?

Peut être avez-vous vu ce drôle de poisson sur les étalages des poissonneries : le Panga. Les poissonniers ont souvent du mal à nous expliquer sa provenance et pourquoi son prix est si peu élevé. Un document de M6, nous éclaire sur le sujet.
Panga signifie force en Morée il est produit à l’échelle industrielle sur le Mékong au Vietnam. Ce poisson se reproduisait difficilement en liberté, car les femelles devaient remonter aux sources du fleuve pour frayer. Comme pour les saumons, la course à la vie était dure et les naissances limitées. Mais le grand génie de l’homme réussi à changer tout ça ! Un chercheur s’est en effet aperçu qu’en injectant aux femelles pleines de l’urine de femme enceinte séchée cela permettait de déclencher la mise bas des petits alvins. Les femmes enceintes produisent en effet beaucoup d’hormones qu’elles rejettent dans leur urine, il a suffi donc à ce chercheur de recueillir ces rejets et de les déshydrater pour mettre au point des doses (vendue environ 1€) administrable par injection aux mères Panga. Résultat, les femelles Panga se délestent d’environ 500 000 Alvins par ponte.
L’élevage des poissons se fait ensuite dans de grands parcs sur le Mékong. Leur principale nourriture est une farine importée du Pérou, elle est élaborée à partir de cadavre de poissons mélangés à du Manioc, du Soja (OGM ?) et à diverses céréales. Une nourriture bien différente de celle que l'animal absorbe à l'état sauvage, qui vient de l’autre côté de la terre en avion et qui n’offre aucune traçabilité sérieuse. Une fois le gavage terminé, les fermiers n’ont plus qu’à relever leurs filets pour récupérer les fruits de leur élevage. Le poisson sera ensuite découpé en filet par des ouvriers chinois payés à la pièce puis envoyé congelé par avion vers l'Europe. Sachez donc que ce poisson vendu à prix discount est le produit de la mondialisation et de la transgression des lois naturelles, qu’on ne maîtrise pas vraiment leur alimentation et que sa commercialisation à grande échelle est très gourmande en pétrole donc en émission de CO2.


Vidéos :

https://www.dailymotion.com/video/xo87j_quest-ce-quun-panga

http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoaft4Ei.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyreanimal.easyforumpro.com/
 
L'industrie du Panga
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le panga : Poisson ou ...
» [Lampe] Azimut Industrie réédite la lampe 1969...
» Cuba investit plus de 190 M USD pour moderniser son industrie pharmaceutique
» Actu : L'industrie du luxe est à son tour touchée par la crise
» industrie horlogère Danoise ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'envers du décors :: Industrie agroalimentaire :: Viande-
Sauter vers: